Menu principal
L'info des cétacés
Actualités
Classification
Les Oiseaux Pélagiques
Galeries Photos
Galerie vidéos de baleines et dauphins
Baleine
Forum
Cadeaux
Annuaire de sites
Glossaire
Guide du Whale Watching
Devenez Observateurs des Pertuis
Stages découverte des baleines 2010
Galeries photos Baleines insolites
Actualités Ushuaïa Nature
Nous contacter
Nos Partenaires

Ushuaia

 

 

 


LPO Aquitaine

Publicité Google
La météo du jour
Personnalisez vos prévisions météo à 10 jours pour la ville de votre choix Pour consulter la météo de la ville de votre choix, rien de plus simple, inscrivez vous ici.
Si cela est déjà fait, identifiez vous dans l'espace dédié en bas à gauche de cette page.
Une fois identifié, cliquez sur "prévisions météo à dix jours", et une fois rendus dans la page météo, sur "choisir son propre lieu".
Vous pourrez alors faire le choix de votre ville et bénéficierez ainsi en permanence des prévisions à 10 jours pour votre ville préférée.
Temp.: °
Resenti: °
Humidité: %
Vitesse:  
Direction: °
Pression:  
Prévision météo à 10 jours
Mis à disposition par: 
Zone membre





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
L'info des cétacés arrow Les Oiseaux Pélagiques arrow Les espèces fréquemment observées arrow Fou de Bassan Morus bassanus arrow Les Oiseaux Pélagiques arrow Les espèces fréquemment observées 
 


Fou de Bassan Morus bassanus

Suggérer par mail
Écrit par Eric GARLETTI   
04-07-2010

Note 2.0/5 (25 votes)

Fou de Bassan – Morus bassanus

Famille : Sulidés
Nom vernaculaire : Fou de Bassan
Nom scientifique : Morus bassanus
SPAIN : Alcatraz Atlantico – GB : Northern Gannet
Longueur : 85-97 cm
Envergure : 170-192 cm
Poids : 2,5 à 3,5 kg
Nourriture : poissons pêchés en mer
Longévité : jusqu’à 25 ans
Habitat : Pélagique, fréquente la haute mer sauf en période de reproduction où il niche sur des côtes ou des îles rocheuses.

 

Fou de Bassan en plein vol
 

Le Fou de Bassan est la seule espèce de fou présente de manière régulière dans l’Atlantique Nord. Les autres fous fréquentent les zones marines tropicales et de l’hémisphère Sud. Très caractéristique, cet oiseau de mer magnifique est aussi le plus grand de l’Atlantique Nord. Son vol mêle des battements assez amples et des phases de plané. L’adulte est blanc immaculé avec les rémiges primaires et les couvertures primaires noires. En plumage nuptial, le dessus de la tête est jaunâtre. La silhouette du Fou de Bassan le distingue aisément des autres oiseaux de mer. Il possède de très longues ailes étroites, une queue pointue à l’extrémité, ainsi qu’un long cou massif. Son bec droit est massif, assez long et pointu. Les oiseaux immatures sont gris-brun dans leur première année. Ils mettent environ 5 ans pour acquérir le plumage adulte.
Le Fou de Bassan doit son nom à l’île de Bass Rock, en Ecosse, qui est occupée par une colonie depuis des siècles. Quant à l’origine du mot « fou », peut-être est-ce due à sa spectaculaire technique de pêche. En effet, les Fous de Bassan parcourent en groupe les immenses surfaces marines à la recherche de poissons. Et, lorsqu’un banc est découvert en surface, ils se laissent tomber d’une hauteur avoisinant parfois les 40 mètres. Ils plongent ainsi littéralement sur leurs proies, ailes repliées en arrière. Juste avant l’impact, ils étirent complètement leurs ailes vers l’arrière, prenant la forme d’une véritable fusée. La vitesse peut ainsi atteindre 90 km/h ! Les Fous de Bassan ont également pour particularité de se rassembler en immenses colonies lors de la reproduction, pouvant compter des milliers voire des dizaines de milliers d’individus. Ainsi en France, il n’existe qu’une seule colonie, comptant environ 20 000 couples, sur l’île Rouzic, dans l’archipel des Sept-Iles, en Bretagne. C’est la colonie la plus méridionale d’Europe. En hiver, la migration entraîne certains Fous de Bassan jusque sur les côtes d’Afrique de l’Ouest, tandis que d’autres fréquentent les eaux européennes.

Observation dans le golfe de Gascogne :
Le Fou de Bassan est présent toute l’année dans le Golfe de Gascogne. En pleine mer, c’est l’oiseau le plus commun, et aussi celui que l’on observe le plus facilement. Sa grande taille facilite sa découverte à la surface de l’océan et permet de l’identifier aisément. Attention toutefois aux différents plumages des immatures, qui peuvent entraîner des confusions avec d’autres espèces pélagiques (puffins, labbes).

 

 
Suivant >
 
 
Publicité
Derniers articles
Articles les plus lus
Quelques sites à voir
Traffic Manager
Atypic presse
Vetement de mer
 
 
© 2018 L'info des cétacés
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.