Recherche par tag : Les Actualités, Une baleine franche de plus de 130 ans, voies navigables, baleines, CBI, Commission Baleinière Internationale, petits rorquals, baleines franches, baleines à bosses, Vidéos d'Orque, Epaulard, Baleine tueuse, Orcinus orca, Baleine, Rorqual de minke, petit rorqual, globicéphale, échouage, baleine franche, Echouage


10ème Séminaire du Réseau National Echouages
Écrit par Eric GARLETTI   
24-11-2008

Note 2.1/5 (35 votes)

logo crmm petitA l’occasion du 10ème séminaire des correspondants du CRMM, a réunit  pour la première fois en Europe à La Rochelle du 21-23 novembre 2008 , décideurs, scientifiques et naturalistes autour du thème stratégies de suivi de l’état des populations de mammifères marins. 

Dans la majorité des pays européens maritimes, les mammifères marins sont protégés par des textes nationaux, communautaires et internationaux (Aires Marines Protégées, droit national de l’environnement, Directive Habitats, Politique Commune des Pêches, accords internationaux ASCOBANS et ACCOBAMS,…). Toutefois les indicateurs proposés pour évaluer l’état des populations de mammifères marins sont seulement définis d’une manière très générale avec principalement deux critères faciles à énoncer mais difficiles à documenter, l’abondance et la distribution des espèces. D’autres approches sont utilisées sur le terrain sans que leur valeur d’observatoire ne soit réellement évaluée ; elles incluent en particulier la veille acoustique, le suivi des échouages et l’utilisation de plateformes d’opportunité.

En conséquence, pour élaborer des stratégies de surveillance de l’état des populations de mammifères marins en Europe, il est nécessaire de comparer les méthodes disponibles et d’évaluer les performances des multiples indicateurs possibles, en termes de capacité à détecter suffisamment tôt des changements de l’état des population et de coûts de mise en œuvre.
L’état des populations de mammifères marins est un concept au contenu très large souvent utilisé de manière intuitive et déconnectée de toute définition rigoureuse. Plusieurs ensembles de critères peuvent être reconnus.

L’état de conservation concerne plus particulièrement la comparaison de l’abondance et la distribution actuelles d’une espèce par rapport à une situation initiale non perturbée, supposée en équilibre avec le milieu et ses ressources. L’état démographique évalue les paramètres de fécondité et de mortalité qui peuvent entrainer des changements d’abondance ou de distribution. L’état sanitaire d’une population décrit les principales pathologies et causes de mortalité et inclut l’état nutritionnel et la contamination par des polluants ; autant de processus qui déterminent la reproduction et la survie des individus.
L’état de conservation est le critère ultime qui permet d’affirmer que la situation d’une population a changé. Cependant, les états démographique et sanitaire d’une population sont aussi d’une grande utilité pour le gestionnaire car ils permettent d’identifier les mécanismes qui mènent à des changements d’abondance avant même qu’ils n’aient totalement produit leurs effets, et ainsi de prendre des décisions de conservation plus adaptées et plus précoces.

La précocité des décisions est essentielle pour les mammifères marins car, à cause de leur relativement faible fécondité, ils récupèrent lentement des situations très dégradées.